Qu'est-ce qu'une convention obsèques ?


Prévoir l'organisation de ses obsèques peut sembler paradoxal, mais au contraire, ce geste vous procurera plus de tranquillité d'esprit et permettra de mieux protéger vos proches. Que votre objectif soit de faire respecter vos volontés ou de préserver vos proches des tracas liés aux formalités pendant ce moment douloureux, vous faites bien en préparant vos propres obsèques dès à présent. Souscrivez une convention obsèques auprès d'un assureur reconnu et professionnel. Voici tout ce qu'il faut savoir sur ce contrat.

Convention obsèques : un contrat utile pour vous et votre famille

La perte d'un être cher reste toujours une dure épreuve à laquelle tout le monde devra faire face tôt ou tard. En plus de la douleur émotionnelle liée au vide laissé par la personne décédée, le décès d'un proche s'avère également difficile sur le plan financier. Mais, vous pouvez choisir de réduire les répercussions sur votre famille en signant une convention obsèques auprès d'une compagnie d'assurance comme top-obseques.fr ou d'autres assureurs. Ce contrat consiste à cotiser de votre vivant pour que le capital puisse être utilisé pour financer l'organisation de vos obsèques, quand vous mourrez. Vous pourrez choisir entre des versements périodiques ou en une seule fois, selon vos moyens.

Dans le contrat, vous désignez un bénéficiaire qui recevra le capital le jour de votre décès. Cela peut être un proche ou une entreprise de pompes funèbres. Ce bénéficiaire utilise le capital selon vos dernières volontés relatives à l'organisation de vos obsèques. Sachez que la transmission de ce capital au bénéficiaire ne requiert aucuns frais de succession. Aucune limite d'âge n'est par ailleurs exigée pour souscrire une convention obsèques.

Convention obsèques : que contient-elle ?

Les obsèques entraînent d'importantes dépenses d'argent. Une convention obsèques permettra de couvrir tous les frais liés aux funérailles qui correspondent aux volontés du défunt. Vous pourrez mettre dans ce contrat tous les détails pratiques concernant vos obsèques. Il est possible d'y mentionner le lieu et le mode de sépulture, le type de cérémonie de votre choix, le cercueil et ses accessoires, l'urne ou encore le mode de transport.

Si vous préférez être inhumé, n'oubliez pas de préciser dans votre convention obsèques le choix du cimetière. Est-ce que vous allez être enterré dans le cimetière de la ville de votre résidence ou de votre naissance, dans le caveau familial ou dans une autre concession que vous allez acheter ? La convention obsèques pourra également indiquer le type de cérémonie que vous souhaitez. Selon vos croyances, vous aurez le choix entre la cérémonie civile et religieuse, l'inhumation et la crémation. Si vous décidez d'opter pour cette dernière alternative, vous aurez le droit de mentionner dans votre convention obsèques la destination des cendres.

N'hésitez pas à détailler dans le contrat l'utilisation détaillée du capital. Ce document est justement fait pour cela. Vous déchargez ainsi vos proches de tout tracas, tout en étant sûr que vos dernières volontés seront respectées. En plus des prestations funéraires, la convention obsèques pourra contenir d'autres services supplémentaires. Certaines compagnies d'assurance proposent des prestations additionnelles telles que l'assistance administrative, le soutien psychologique pour la famille ou encore l'assistance rapatriement du corps.

Est-ce possible de la modifier ?

La signature d'une convention obsèques consiste à épargner vos proches d'une partie des soucis matériels au cours de ce moment difficile. Vous pourrez financer tout à l'avance, choisir l'organisation de vos funérailles et faire part de vos dernières volontés. Qui plus est, vous pourrez apporter une modification à votre contrat de votre vivant pour ajouter d'autres mentions particulières, pour changer quelques points ou pour alléger le capital alloué à l'organisation de vos funérailles. Comme dans un contrat d'assurance-vie, il est possible de réduire la convention obsèques au cas où vous n'auriez pas la possibilité de faire les versements prévus lors de la signature. Par conséquent, l'assureur peut décider de réduire les prestations promises dans la convention obsèques.


Une autre option s'offre également au souscripteur : le rachat d'une convention obsèques. Certains professionnels acceptent la demande de retrait de tout ou partie du capital constitué, si vous avez des problèmes financiers. Il suffit d'envoyer une demande de rachat d'une convention obsèques à l'assureur, avec des justificatifs. La somme demandée vous sera reversée. Cette alternative reste possible si vous avez inséré une clause de rachat lors de la signature de votre convention.

Comment bien choisir sa convention obsèques ?

Pour mieux protéger vos proches des contraintes liées à vos funérailles, prévoyez l'organisation de vos obsèques de votre vivant. Mais, encore faut-il bien choisir la convention obsèques idéale et adaptée à votre demande ainsi qu'à vos souhaits. Au moment du choix, prenez le temps de bien comparer les différents contrats proposés par différents assureurs. Évaluez bien le meilleur rapport entre les services fournis et les primes à verser périodiquement.

Parmi les points importants à vérifier, accordez une attention particulière au mode de cotisation qui correspond à vos moyens. Vous aurez, en fait, le choix entre le paiement en prime unique, le paiement par prime temporaire et le paiement d'une prime viagère. Dans le premier cas, vous versez en une seule fois la totalité du capital. Dans le deuxième cas, le paiement est réalisé à des fréquences déterminées dans la convention : par mois, par bimestre, par trimestre, par semestre ou par an. Dans le troisième cas, vous payez des cotisations sur la base d'un calendrier fixé jusqu'au jour de votre décès. Si vous avez plus de 70 ans, il est recommandé d'opter pour les primes uniques.

Le choix de votre convention obsèques dépend également du capital nécessaire à l'organisation de vos funérailles. Si vous pensez à la crémation, vous devrez cotiser jusqu'à 3000 euros, contre 4000 à 5500 euros pour l'inhumation. Vérifiez bien, en plus, le délai de carence pour éviter la mauvaise surprise. Dans la plupart des cas, un délai de carence de 2 ans est prévu dans les contrats obsèques. Si l'assuré décède au cours de cette période, le contrat ne s'appliquera pas. Il ne bénéficiera pas des garanties prévues dans la convention. Optez pour un contrat qui n'exige pas un délai de carence ou qui ne demande qu'un an de délai de carence.

Jetez un œil sur les options attachées au contrat, les frais de gestions, les conditions générales stipulées dans la convention et les questionnaires.

Par NeoNotario
Publié le jeu. 31 déc. 2020 à 14:10 - Mis à jour le jeu. 31 déc. 2020 à 14:26