Vous souhaitez investir dans l’immobilier, que cela soit pour votre résidence principale, votre résidence secondaire ou un investissement locatif, le financement est déterminant dans votre projet. Vous allez vous familiariser avec les notions de crédits immobilier, de taux d'intérêt, d’assurances emprunteurs, vos mensualités…. Les possibilités pour financer un bien sont nombreuses et vous pouvez en combiner certaines.

Le financement de votre bien immobilier en quelques mots ; 

  • Différents types de crédit 
  • Négocier son crédit immobilier
  • Assurer son crédit immobilier
  • Frais de notaire ou frais d'acquisition
  • Hypothèque ou caution bancaire


Vers quel type de crédit puis-je me tourner ? 

De nombreux crédits existent en France, selon votre situation et vos souhaits vous pourrez peut-être y prétendre : prêt à taux zéro, le prêt employeur, le prêt à l’accession sociale, le prêt pass-foncier, le prêt à palier, le prêt in fine, le prêt conventionné, le prêt épargne logement, le prêt relais, le prêt fonctionnaire et aussi le prêt immobilier classique effectué par une banque.

Comment puis-je négocier le meilleur prêt immobilier ? 

La première étape est de prendre RDV avec votre banquier afin de connaître votre capacité d’emprunt ainsi que le taux d’emprunt qu’il vous propose. Ensuite, il est recommandé que vous alliez demander auprès d’autres banques quel taux elles vous proposent. Vous pourriez être surpris de constater que votre banque n’est pas forcément la plus compétitive. Vous pouvez et cela est conseillé de négocier les taux. Cependant faites attention aux détails, car le taux le plus bas ne signifie pas le meilleur financement. Prévoyez également dans votre budget le prix de l’assurance de votre prêt bancaire, que vous pouvez contracter dans un autre établissement. Si vous ne vous sentez pas à l’aise de négocier avec les banques ou si vous préférez avoir un tiers de confiance ou encore si vous manquer de temps pour aller rencontrer plusieurs banques, vous pouvez faire appel à un courtier.

Dois-je prendre une assurance pour mon crédit immobilier ?

Oui et vous en serez obligé, en effet aucune banque ne vous prêtera de l’argent sans que vous souscriviez à une assurance emprunteur, notamment pour couvrir les risques de décès ou d’invalidité. N’oubliez pas de comparer les différentes offres d’assurance qu’on vous propose, les prix peuvent fortement varier. En effet, vous n’êtes pas contraint à prendre votre assurance dans la banque qui vous accorde votre prêt. Vous pouvez vous tourner vers d’autres banques ou vers des entreprises figurant au registre des intermédiaires en assurance. Lors de votre comparaison des différentes offres recueillies regardez bien le prix en fonction du niveau de garanties, le taux de l’assurance

Pour effectuer mon prêt la banque me demande des garanties bancaires, qu’est-ce que cela signifie ? 

En échange de l’argent que vous prête la banque, elle peut vous demander en contrepartie des garanties. Ces garanties peuvent prendre la forme de caution solidaire, cela signifie que quelqu’un de votre entourage se porte garant du remboursement du prêt. Sinon des organismes spécialisés peuvent se porter garant pour vous. Une autre forme de garantie que peut vous demander la banque est une garantie sur un bien immobilier, ce qui communément s’appelle une hypothèque. Enfin la banque peut vous demander un privilège de prêteur de denier, cela s'apparente à une hypothèque. Votre banquier sera à même de vous expliquer et vous orienter sur ces différentes garanties. Toutes ces garanties sont prises pour la durée de votre prêt plus un an

Puis-je acheter un bien immobilier sans apport personnel ? 

Oui c’est possible, mais ce ne sera pas de tout repos ! En effet, les banques prêtent de l’argent si vous remplissez les conditions qu’elles ont fixés, elles étudieront à la loupe, la régularité et le montant de vos revenus, votre capacité à épargner, votre profession ainsi que la gestion quotidienne de votre compte courant. Un apport personnel est certes un atout dans le projet d’acquisition d’un bien, il correspond à votre montant d’épargne. Si vous avez 10 % d’apport la banque pourra plus facilement vous accordez votre prêt. Ces 10 % correspondent généralement aux frais annexes de votre achat, aux frais de notaires, frais d’agences immobilières, … Si vous possédez déjà un bien, vous pourrez d'hypothéquer afin que la banque vous accorde votre prêt. Enfin, renseignez-vous, car un apport personnel peut être une aide de l’état, il en existe plusieurs, le prêt à taux zéro, le prêt épargne logement, Compte Épargne Logement, le Prêt d’accession sociale, le Prêt conventionné immobilier classique, les Aides personnalisées au logement, le Prêt « Action Logement »…

Dois-je obligatoirement passer par un notaire pour mon achat immobilier ?

Oui ! Votre achat devra être un acte authentique donc signé en présence d’un notaire. Bien souvent lors d’un achat le notaire présent est celui des vendeurs. Cependant vous pouvez vous faire accompagner de votre notaires. Dans tous les cas, il est fortement recommandé dès l’ébauche de votre projet d’achat de prendre RDV avec votre notaire, il saura vous conseiller pour faire des choix en fonction de votre situation et de vos souhaits. 

Qu’est-ce que les frais de notaire ? 

Les frais de notaire sont le nom courant qui désigne les frais d’acquisition d’un bien. En tant qu’acheteur du bien immobilier, vous payerez ces frais d’acquisition. Ils sont essentiellement composés des impôts collectés par l’état. Ils sont aussi composé des frais engagés par le notaire pour l’acquisition de certaines pièces administratives et également de la rémunération du notaire. Ces frais d’acquisition, payés par l’acheteur, ne reviennent pas au vendeur, et ne revienne qu’en faible partie au notaire.

Quel est mon taux d'endettement maximum ? 

La loi ne fixe pas de taux d'endettement maximum. Dans la majorité des cas, il est recommandé que votre endettement ne dépasse pas le tiers de vos revenus. Vous pouvez trouver sur internet des outils pour vous aider à calculer votre taux d’endettement. 

Puis-je avoir le droit à faire un prêt à taux zéro ? 

Le prêt à taux zéro existe dans le but de vous aider à accéder à la propriété notamment si vous êtes jeunes. Ce prêt est sans frais et les intérêts sont pris en charge par l’état. Certaines conditions sont à respecter pour pouvoir en bénéficier. Ce prêt à taux zéro ne peut pas couvrir la totalité de votre achat, vous devrez le compléter d’un crédit classique ou d’un apport personnel. Il est réservé aux primo-accédants, c’est-à-dire que vous pouvez bénéficier de ce crédit que si c’est votre premier achat. Ce bien immobilier devra être votre résidence principale pendant les six années qui suivent votre achat. Votre bien immobilier pourra être neuf ou ancien. Si le logement que vous achetez est ancien, il faudra faire des travaux dedans, à hauteur de plus de 25 % du prix du bien, pour pouvoir bénéficier du prêt à taux zéro. Le montant de votre prêt à taux zéro est calculé selon différents critères tel que logement neuf ou ancien, le prix d’achat du logement, la zone dans laquelle est le logement et le nombre d’occupants de ce logement. Afin de savoir si vous avez le droit et à combien il peut s’élever, vous pouvez vous renseigner auprès de votre banquier.

Est-ce possible d’échelonner le paiement du bien ? 

Oui, même si cela est très rare. L’acquisition du bien dans la majorité des cas est un paiement comptant lors de la signature de l’acte de vente. Vous pourrez échelonner le paiement de votre achat au vendeur si et seulement si le vendeur est d’accord.

Nous allons vendre notre appartement car nous achetons une maison, comment je m’y prends ?

Vous n’aviez pas forcément prévu cela lors de l’achat de votre appartement. L’arrivée d’un bébé, une mutation ou l’envie de changer de ville peut vous amener à devoir changer plus rapidement que prévu. Vous êtes déjà engagé sur le long terme avec le crédit de votre appartement. Vous prévoyez donc l’argent de la revente de votre appartement pour financer une partie de votre nouvelle maison. Il est quasiment impossible de faire coïncider la vente avec votre nouvel achat vous pourrez donc avoir recours à un prêt relai. Ce prêt relai vous permettra d'acquérir votre maison avant de boucler la vente de votre appartement. Une fois que vous aurez vendu votre appartement, vous pourrez rembourser la banque sans aucun frais. Le plus souvent, le temps entre l’achat est la vente est de 1 à 2 ans, le temps pour vous de trouver un acquéreur pour votre appartement.

Par NeoNotario
Publié le ven. 30 août 2019 à 16:36 - Mis à jour le lun. 6 avr. 2020 à 09:56